Des nœuds dans mon fil

lundi 11 juin 2012

La NASA en détails

A présent que mon blog a retrouvé tout son potentiel, je peux à nouveau écrire des billets sans me trouver confrontée à des situations pénibles.

J'avais envie de vous raconter par le détail la façon de construire une fusée terrible. Vous avez pu voir le film ICI. Il ne manque plus que les explications pour qu'à votre tour vous puissiez vous amuser deux après-midi entières.

En premier lieu, il faut un savant fou (Ambroise), secondé par un assistant fou (Anselme). L'assistant fou a imaginé qu'un savant fou se devait de vivre dans le désordre et la pagaille. C'est pourquoi il a disséminé un peu partout, autour de la rampe de lancement, des seaux en plastique, un vieux tuyau d'aspirateur, une pelle, et quelques outils. Ce souci du détail n'entrave en rien la bonne marche de la fusée, ce qui veut dire que vous pouvez vous en passer. Inutile de dépecer votre aspirateur...

Préparer la rampe de lancement : un piquet de tomates (il m'avait pourtant affirmé en me plantant mes piquets qu'il n'y en avait plus de grands ! Manifestement celui-ci était déjà réservé à un autre usage !), un morceau de gouttière. 

Deux bouteilles en plastique dont les fonds ont été coupés et qui ont été scotchées ensembles. 
Facultatif : ajouter un parachute fabriqué avec un sac poubelle 10 litres très fin et de la ficelle de cuisine (celle qui restait du fameux serpent à la Niki de Saint Phalles)
On introduit la bouteille, goulot ouvert vers le bas dans la gouttière.


Le socle est fabriqué en bois. Sur les côtés, Ambroise a ajouté de longues piques pour permettre de le fixer au sol. Le capuchon de la bouteille a été vissé au milieu du socle, et l'extrémité du tuyau de la pompe à vélo traverse le capuchon.

L'assistant fou aide Ambroise à remplir la bouteille à moitié.

Ambroise vise la bouteille sur son bouchon.

Il enfonce le socle dans le sol.

Il remet le parachute en place, parce qu'il a glissé lors des opérations précédentes.

A présent, opération délicate qui consiste à passer l'extrémité d'une ficelle dans une encoche prévue à cet effet sur le goulot, et à tourner la ficelle autour dudit goulot.

La ficelle est délicatement tendue.

L'extrémité de la ficelle est posée à quelques mètres de là, parce que le carburant (l'eau) a tendance à sortir un peu rapidement au moment du tir !

Tout est en place. Ambroise pompe, puis s'enfuit en criant à l'assistant fou de tirer sur la ficelle. A ce moment la ficelle fait tourner la bouteille et la dévisse. La pression emmagasinée fait exploser la fusée qui jaillit à près de 15 mètres au-dessus du sol. Pour la version animée, voir ICI.

On peut apercevoir la fusée et son parachute juste derrière le fil électrique.

Le savant fou et son assistant fou à l'oeuvre.

La fusée qui a raté son atterrissage. 

En guise de parachute, on peut aussi prendre un vieux parapluie. La toile est idéale pour ce genre d'opération, d'autant que la forme est particulièrement adaptée. Ambroise qui a de la mémoire a imploré sa maman de lui donner un parapluie cassé (pourtant, même sans le bout du manche, il rendait encore de bons services... il en rendra d'autres dorénavant !)

A propos, je pense qu'au programme de révisions du brevet est inscrit l'art de faire des cerfs-volants. Il en a déjà réalisé deux magnifiques. Dès qu'il y a un brin de vent, je fais des photos...



4 commentaires:

  1. J'ai rien compris, mais j'avais trouvé la vidéo impressionnante ! Les enfants font preuve d'une imagination débordante, c'est génial !

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment génial, quelle idée ! Par contre, comment se fait-il que l'eau ne remonte pas dans la pompe ? Une valve anti-retour ??? Pour un peu, j'essaierais...

    RépondreSupprimer
  3. Mais tu as des petits génies en herbe ! Et l'eau, ne sort pas trop rapidement ? et les 2 bouteilles, rassemblées par un adhésif, ne se décolle-t-elle pas ? En tout cas, bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Imagination, astuce, persévérance, le savant fou et son assistant fou ont beaucoup de qualités! Et ce sont aussi les rois du système D! De futurs ingénieurs peut-être?

    RépondreSupprimer

Blogger ne me permet pas d'accéder à vos adresses mail. Si vous souhaitez me contacter en privé, vous pouvez m'envoyer un mail en cliquant sur "Pour me contacter", en haut à droite de la page de mon blog.